mardi 27 novembre 2012

Journée des droits de l’homme, 10 décembre


Cette Journée est l’occasion, chaque année, de célébrer les droits de l’homme, de mettre en lumière un problème particulier, et de plaider pour que chaque individu, où qu’il se trouve, puisse exercer pleinement tous ses droits fondamentaux.
Cette année, l’accent sera mis sur les droits de tous les individus - les femmes, les jeunes, les minorités, les personnes handicapées, les autochtones, les personnes pauvres ou marginalisées - afin que leurs voix soient entendues dans la vie publique et prises en compte dans les décisions politiques.
Ces droits fondamentaux - droits à la liberté d’opinion et d’expression, droit de réunion et d’association pacifiques, droit de prendre part aux affaires publiques (articles 19, 20 et 21 de la Déclaration universelle des droits de l’homme) - ont été au cœur des bouleversements historiques survenus dans le monde arabe ces deux dernières années, au cours desquelles des millions de personnes sont descendues dans la rue pour réclamer le changement. Dans d’autres parties du monde, les “99 %” se sont exprimés à travers le mouvement mondial des indignés pour protester contre les inégalités économiques, politiques et sociales.

Faites que votre voix compte!

Partagez vos idées sur le droit de participer à la vie publique et à la prise de décisions politiques, en utilisant #VoiceCount.
Participez à une série de quatre « hangouts » sur Google+ entre le 22 novembre et le 10 décembre afin de dialoguer avec des hauts responsables de l’ONU et d’éminents experts sur les droits des minorités, des handicapés, l’incidence des activités commerciales sur les droits de l’homme, et d’autres sujets.
A partir du 1er décembre, vous pouvez nous envoyer vos questions en utilisant #AskRights. La Haut-Commissaire aux droits de l’homme, Navi Pillay, répondra à certaines de ces questions lors d’un « hangout » sur Google+ consacré à la Journée des droits de l’Homme.